Charger le bon prix

par | 10 Avr, 2019

Quand on décide d’avoir une entreprise sucrée, c’est pour en tirer un revenu. Sinon on appelle ça un hobby et tu es aussi bien de donner tes créations sucrées plutôt que de les vendre à bas prix et de faire mal à toute l’industrie.

Je pourrais comparer cela avec quelqu’un qui fait du tricot. Elle le fait par passion et n’en fait pas nécessairement une entreprise.

Évidemment, lorsque tu débutes, tu es plus lente à créer tes délices sucrés. Avec le temps, tu gagneras en rapidité mais aussi en techniques. Et le savoir, ça se paie aussi.

Pourquoi ne pas charger un prix plus bas en débutant?
C’est souvent le réflexe lorsqu’on débute. On manque de confiance et on veut se bâtir une clientèle. Par contre, si tu prends la décision de charger par exemple 2$ la portion, tu pourras te monter rapidement une clientèle. Mais cela sera une mauvaise clientèle puisque quand tu seras tannée de travailler sous le salaire minimum et que tu décideras d’augmenter tes prix, ils partiront.

Si tu charges dès le départ un prix raisonnable, tu construiras une clientèle qui est prête à payer le bon prix. Cela sera peut-être plus long mais au final tu seras gagnante. Ce n’est pas facile de s‘assumer et de dire non à un client. Mais lorsque la situation n’est pas win-win, le non est la meilleure réponse.

Au-delà du coût de tes ingrédients, pense que tu as aussi des dépenses diverses telles que :
⁃ Permis (MAPAQ, ville)
⁃ Assurances
⁃ Comptable (ainsi qu’immatriculation ou incorporation)
⁃ Site web
⁃ Marketing
⁃ Formations
⁃ Et plus!

Évidemment, dans les premières années on travaille énormément et on réinvestie nos profits pour développer l’entreprise. Au bout de 3-4-5 ans et même plus, tu te tireras enfin un salaire que tu mérites.

Pour entendre notre épisode de podcast sur ce sujet :

Sache que nos épisodes de podcast sont également disponibles sur Google Balados, Apple Balados, Spotify, Overcast et YouTube.

Véronique Lecours

Véronique Lecours

Passionnée du web, du sucre et de la bouffe locale, je combine mes passions avec une entreprise qui aide les artisans alimentaires à se démarquer sur le web. Avec un brin de folie et de créativité, j'outille les artisans à utiliser ce qui est à leur portée pour faire briller leur entreprise alimentaire. Via l'agence, les artisans peuvent également déléguer la gestion de leur communauté web, faire rédiger du contenu et bien plus.
Prendre soin de l’humain derrière l’entreprise

Prendre soin de l’humain derrière l’entreprise

L’humain derrière l’entreprise, à quoi sert-il? Doit-on s’en occuper? Comment? Comment prendre avantage de son importance? L’humain en arrière-plan est très important. Sans lui l’entreprise ne peut fonctionner. Pourtant ça ne nous empêche pas de le négliger ou encore...

Formation : Quand et quoi choisir

Formation : Quand et quoi choisir

Tu ne passeras jamais au prochain niveau pour ton entreprise. Je joue rough hin? Mais je crois qu’il faut qu’on se parle. Tu as commencé ton entreprise sucrée en apprenant par toi-même, du moins c’est ce que la plupart ont fait. En devenant maman, on veut (souvent)...

Facebook : un outil et non une solution

Facebook : un outil et non une solution

Facebook est une plate-forme merveilleuse. Personnellement, c’est ce qui a aidé à démarrer mon entreprise de biscuits en 2009. Mais j’avais aussi un site web/blogue déjà à l’époque. Je savais déjà inconsciemment que je ne devais pas mettre tous mes œufs dans le même...